Citations 2019

instructions et citations en pdf

   

Les élèves peuvent écrire en allemand, en anglais, en français ou en néerlandais.

Les élèves choisissent une des quatre citations ci-dessous. La forme des essais est libre: on peut faire une analyse philosophique, argumenter pour ou contre, même pour ét contre la position philosophique de la citation choisie,...

Le nombre maximal de mots pour les essais est à 1500 mots, donc environ 3 pages.

Il est interdit de mettre son nom, son école, ou même son village, sa ville,… dans les essais. Les enseignants doivent contrôler que les essais soient soumis d’une manière anonyme : les données des élèves et des écoles seront connues au système électronique « easychair » mais les essais doivent être anonymes, sinon ils seront disqualifiés.

Le nombre maximal des essais soumis par chaque école est à 1 essai par 50 élèves du troisième degré.

Les critères de la présélection belge sont les mêmes que pour l’IPO même :

The criteria of evaluation are:

  • relevance to the topic / pertinence pour le sujet de la citation
  • philosophical understanding of the topic / compréhension philosophique du sujet de la citation
  • persuasive power of argumentation / pouvoir de persuasion de l'argumentation
  • coherence / cohérence
  • originality / originalité

Citations 2019, version française

 

1/ Confucius / Kongzi, « Les Entretiens / Analectes / Lunyu », XII, 19 : 

Ji Kangzi s’enquit du gouvernement auprès de Confucius. Il dit : « Qu’en serait-il si je tuais ceux qui ne suivent pas la Voie pour favoriser ceux qui suivent la Voie ? » Confucius répondit : « Comment pourrait-on utiliser le meurtre pour gouverner ? Si vous cherchez à être bon, le peuple sera bon. L’homme de bien a la vertu du vent, l’homme de peu, la vertu de l’herbe. Sous le souffle du vent, l’herbe ne peut se courber. » Traduction du chinois par Charles Le Blanc & Rémi Mathieu, Confucius, Mencius & Xunzi. Philosophes Confucianistes. Bibliothèque de la Pléiade. Paris: Gallimard, 2009, p. 143.

 

2/ Aristote, Politiques, I, 13, 6-7 ; 1260a :

« C'est cette idée qui d’emblée nous a guidés dans le cas de l'âme. Celle-ci possède par nature un élément dirigeant et un élément subordonné qui, tous deux, selon nos affirmations, ont leur vertu propre : l’un étant doué de raison (logos) et l'autre en étant dépourvu (alogon). Il est évident qu’il en va aussi de même pour les autres choses ; si bien que par nature, dans la plupart des cas, il y a des éléments dirigeants et subordonnés. (7) L'homme libre commande à l'esclave autrement que le mari à la femme, et l’adulte à l'enfant ; et pourtant les parties de l'âme existent dans tous ces êtres ; mais elles y existent différemment : l'esclave est complètement dépourvu de la faculté de délibérer (to bouleutikón); la femme, elle, la possède, mais sans possibilité de décision ; et l'enfant ne l’a que sous une forme imparfaite (atelés). » Trad. Jean Aubonnet, Coll. « Budé », Paris : Les Belles Lettres, 1968, T. 1, p. 36.  

 

3/ « Qu'est-ce que la vérité? »  Ponce Pilate dans l’Évangile selon Jean 18, 38. On peut combiner avec Friedrich Nietzsche, La généalogie de la morale, 3, 24 : « La volonté de vérité a besoin d’une critique — définissons ainsi la tâche qui est la nôtre —, nous devons une bonne fois, et de façon expérimentale, mettre en question la valeur de la vérité. » Traduction par Isabelle Hildenbrand et Jean Gratien, Nietzsche, Œuvres philosophiques complètes t. 7. Paris : Gallimard, 1971, p. 339.

 

4/ Thomas Nagel: “Vous avez peut-être déjà eu l’idée suivante : Rien ne compte vraiment (nothing really matters), car nous serons tous morts dans deux cents ans. » Thomas Nagel, What does it all mean? A very short introduction to philosophy. Oxford University Press, 1987, p. 95. (Notre traduction)